En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : L'Indépendant - Guy Bosschaerts - 14/12/2020

Et une fois de plus, l'oubli du masque anti covid, a conduit le clandestin sur le chemin du centre de rétention... qu'il a aussitôt quitté.

Condamné à cinq ans d’interdiction de territoire dans le cadre d’une affaire de stupéfiants, sa sentence prenait fin dans deux mois. L’homme aurait pu à nouveau prétendre à demander un titre de séjour. Mais c’était compter sans la pandémie.

Le jeune Marocain travaillait au noir dans les champs et sur les marchés pour survivre, jusqu’à ce que le confinement et les différentes mesures sanitaires ne causent la baisse de revenu drastique des employeurs potentiels. Alors, il s’est retrouvé sans ressources.

Et c’est ainsi qu’une patrouille de police le repère errant dans la gare d’Avignon, en compagnie d’un compagnon d’infortune. Ce dernier porte un masque de protection mais, lui a oublié de le monter sur son visage. Il est aussitôt contrôlé. Cinq minutes plus tard, il est emmené par les agents qui se sont rendu compte de l’illégalité de sa situation. 

Il n’y a plus la moindre place dans les centres de rétention de la région. Il est donc transféré au CRA de Perpignan. Il est traduit devant le juge des libertés et des détentions qui doit décider de la prolongation de son séjour en rétention avant expulsion.

Le clandestin est en pleurs : "Je n’en peux plus, c’est trop difficile ici. Je voudrais aller en Italie. Ou même rentrer chez moi. Tout plutôt que cette vie… "

Son avocat Me Poloni, va lui permettre d’exaucer son vœu. Il vient en effet de constater que lors du transfert du sans-papiers, les autorités ont averti le parquet de Montpellier  au lieu de prévenir celui de Perpignan.  Un vice de forme qui permet à l’homme de retrouver illico sa liberté.

Et de prendre le chemin d’un nouvel espoir.

 

 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA