En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

source : Avocats pour la défense des droits des étrangers - 13/08/2020

Alors que les pouvoirs publics s’alarment sur une reprise de la pandémie de Covid 19, que Météo-France alerte sur les conditions météorologiques en raison de la canicule et des risques orageux, le préfet de la Haute-Garonne remet à la rue des familles dans des situations extrêmement préoccupantes, avec de très jeunes enfants et des problématiques de santé.

C’est la même préfecture qui vient de déclencher le plan canicule de niveau 3 qui implique de distribuer des bouteilles d’eau aux sans-abris en ce qu’ils sont la population la plus exposée aux aléas climatiques.

Les membres de l’ADE ont été récemment alertés sur la situation de 23 familles faisant l’objet de fins de prise en charge hôtelières le 17 août 2020. Après avoir été hébergées au titre de l’hébergement d’urgence en raison de leur détresse médicale, psychique ou sociale, ces familles vont être remises à la rue lundi prochain sans qu’aucune orientation ne leur soit proposée alors même que la loi impose une continuité dans la prise en charge dès lors que la situation de détresse est toujours présente.

L’instruction ministérielle du 2 juillet 2020 à destination des préfets affirmait pourtant le principe de non-remise à la rue sèche et indiquait :

« les places exceptionnelles ouvertes pendant la période hivernale et la crise sanitaire devront être maintenues tant que des solutions alternatives ne seront pas trouvées. »

Le Plan canicule du 29 mai 2020  prévoyait également une « vigilance particulière » en cette période de crise sanitaire.

A en croire les décisions de fin de prise en charge répertoriées par notre association, en Haute-Garonne, pas de solution alternative et pas davantage de vigilance particulière.

Alors que ces fins de prise en charge sont parfaitement illégales, la préfecture table encore une fois sur le non-recours aux droits d’une part importantes de ces familles qui ne les contesteront jamais en raison de leur isolement, d’un manque d’information sur leurs droits ou précisément du fait de leur particulière vulnérabilité.

L’ADE dénonce des décisions totalement irresponsables mettant la vie de ces familles en danger et exige la poursuite de leurs prises en charge.

Contacts presse : Mathilde BACHELET 06.05.79.39.46 / Hannaa NACIRI : 06.28.83.87.80

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

A Toulouse remise a la rue de familles sans abri

Tribunal administratif de Toulouse : face au risque de mise à la rue de familles, les militantes et les militants ne lâchent rien !

Les militantes et militants de Resf 31, des membres du corps enseignant, des syndicats, des citoyennes et des citoyens étaient présents aujourd’hui vendredi 14 août au tribunal pour accompagner une famille sans papiers dont les enfants sont scolarisés à Toulouse, menacée d’être mise à la rue par la préfecture dans les prochains jours. 3 autres familles été également concernées par cette audience, et c’est aujourd’hui à Toulouse au total pas moins de 23 familles qui sont menacées.

Face à ces mauvais coups perpétrés au creux de la trêve estivale dans une période particulièrement difficile, la solidarité et la mobilisation ne faiblissent pas.

Laissez-les grandir ici, dans des conditions dignes !

 

Contacts presse : 

Annie - 06 89 93 30 85 / Aurélie – 06 84 40 64 51

 

 

COCOMMUNIQUE DE PRESSEMMUNIQUE DE PRESSE

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA