En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

Source : COURRIER INTERNATIONAL PARIS - 17/4/2020

Habituellement composée à 99 % d’étrangers à cette époque de l’année, la main-d’œuvre manque pour assurer les récoltes. Face à l’insuffisance des candidatures reçues au sein du pays, les producteurs s’organisent pour faire venir les travailleurs malgré le confinement.

La course contre la montre est lancée dans les fermes britanniques. D’ici à la fin de mai, salades et autres fruits rouges arriveront à maturité. Mais les bras manquent pour la récolte. Habituellement composée à 99 % de travailleurs saisonniers étrangers, la main-d’œuvre se fait rare. Les transports sont à l’arrêt, épidémie de coronavirus oblige. “La plupart des saisonniers viennent de Bulgarie et de Roumanie, où les gouvernements ont demandé à leur population de rester chez eux, contextualise le Financial Times. Pour les agriculteurs britanniques, cette pénurie de main-d’œuvre ne fait qu’aggraver un problème déjà ancien : ils manquent systématiquement de bras depuis le référendum de 2016 sur l’UE, ce qui s’explique en partie par la chute de la livre.”

A lire aussi Pénurie. Coronavirus : en Allemagne, pas d’asperges sans saisonniers

Le gouvernement a beau avoir exhorté les salariés au chômage partiel et les étudiants à prêter main-forte dans les champs – comme en France –, seules 5 500 personnes se sont signalées pour un entretien auprès de Concordia, spécialiste du travail saisonnier. “Ce chiffre peut paraître bas, mais pour la première fois depuis des décennies, les Britanniques montrent un intérêt pour les récoltes”, précise le journal financier. Reste que ces candidatures ne suffiront pas à remplir les 70 000 à 80 000 postes habituellement proposés à cette période de l’année.

A lire aussi Vu d’Allemagne. Avec le confinement, le secteur agroalimentaire français est en crise

Pour pallier la pénurie, le secteur agricole a recours aux vols charters, venus directement de Roumanie. Quelque 150 saisonniers ont ainsi atterri à Stansted, près de Londres, jeudi 16 avril, tandis que six autres liaisons de ce type sont prévues dans les semaines à venir. “Le gouvernement roumain a levé certaines restrictions pour leur permettre de se rendre à l’étranger”, précise The Guardian. “Des personnels de santé ont pris la température des passagers avant le départ, et leur ont demandé de remplir une fiche détaillant leur état de santé”, complète The Times. De son côté, le recruteur Pro-Force tente de faire venir au Royaume-Uni 380 ressortissants népalais.

“Le déploiement de l’armée pour ramasser les fruits et légumes est également envisagé, en dernier recours”, rapporte le Financial Times. L’horloge tourne. Vite. “À moins de faire venir des travailleurs étrangers rapidement, la productivité baissera dans les exploitations. Déjà, on peut dire qu’il sera impossible d’éviter le gaspillage.”

 

 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA