En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Fermez les Centres de Rétention !

Face à la crise sanitaire, l’enfermement administratif des personnes étrangères doit immédiatement cesser

Les Cercle des Voisins du Centre de Rétention de Cornebarrieu a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.)

 

Lire la lettre au Président      Signer la pétition

 

Source : France Bleu - David Aussillou - 31/3/2020

 Plusieurs députés comme François-Michel Lambert demande au gouvernement de régulariser les sans-papiers. Pour leur permettre d'accéder aux soins et de se confiner.

Ils sont aujourd'hui sept députés à réclamer au gouvernement la régularisation provisoire des sans-papiers pendant la crise du coronavirus. Le Portugal a pris cette mesure samedi dernier. François-Michel Lambert, élu écologiste des Bouches du Rhône estime que c'est une "question de vie ou de mort" pour tout le monde.

Ils sont aujourd'hui sept députés à réclamer au gouvernement la régularisation provisoire des sans-papiers pendant la crise du coronavirus. Le Portugal a pris cette mesure samedi dernier. François-Michel Lambert, élu écologiste des Bouches du Rhône estime que c'est une "question de vie ou de mort" pour tout le monde.

Pourquoi demandez-vous la régularisation d'urgence des sans-papiers ?

François-Michel Lambert : Ces femmes, ces hommes et ces enfants sont entrés illégalement dans notre pays. Aujourd'hui, ils portent le risque du Covid-19 tant pour leur santé que pour la propagation du virus. Il est urgent de les intégrer dans les systèmes de prévention et de soins.

Tant que ces gens pourront circuler, le confinement ne pourra pas être levé.

Par principe, on ne leur donne pas la possibilité d'accéder à l'hôpital. Ils doivent se cacher et on ne sait pas où ils se déplacent. Le risque est très important tant pour eux comme pour la population française.

Cette situation remet en cause l'efficacité du confinement ?

FML : Oui car on estime qu'il y a environ 100 000 à 200 000 personnes dans cette situation. Pour elles, c'est une question de vie ou de mort. Mais c'est aussi la vitesse à laquelle nous pourrons sortir du confinement. Tant que ces gens pourront circuler et ne pourront pas accéder aux soins, le confinement ne pourra pas être levé. C'est du bon sens.

Certains Français pourraient ne pas comprendre une telle mesure

FML : Et pourtant, le préfet de Seine et Marne vient de demander que ces personnes viennent ramasser les productions maraichères dans les champs. Leur régularisation ne se ferait donc pas au détriment de la population française. Sinon, c'est toujours la même idéologie selon laquelle c'est la faute de l'autre. Mais ne pas soigner les sans-papiers fait courir un risque à vos propres parents, enfants et amis. On ne maîtrisera pas la propagation du virus tant que la présence de tout le monde n'aura pas été prise en compte sur le sol français.

Que se passera-t-il après cette crise sanitaire ?

FML : Nous devrons reconstruire la France dans quelques semaines ou quelques mois. Nous pourrons alors nous appuyer sur ces personnes. Elles seront un atout pour notre pays. Cette régularisation est donc dans l'intérêt de tout le monde.

Six autres députés demandent au gouvernement de régulariser les sans-papiers pendant la période du confinement : Jean-Michel Clément, Bertrand Pancher, M’Jid El Guerrab, Sandrine Josse, Frédérique Dumas et Paul Molac.

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

petition2 Macron
«La santé est un droit universel. Signez pour que tout le monde puisse se protéger et être soigné du Coronavirus.»

M. Macron, votre gouvernement doit être la première barrière au coronavirus

Archive

Powered by mod LCA