En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Solidarite avec Mimmo Lucano

 Source : La Cimade - 15/3/2019

Témoignage vidéo de M. Chaoui, enfermé près d’un mois en centre de rétention.

 

 

 

Mr CHAOUI réside en Italie depuis 30 ans. Il a une carte de séjour italienne de durée illimitée. Début 2019, il rejoint sa fille qui travaille en Corse.

Une fois arrivé en Corse, il se rend à la Préfecture afin de se renseigner sur son droit au travail en France. L’administration lui répond qu’il en a le droit. Cependant Mr CHAOUI est arrêté suite un contrôle sur son lieu de travail en Corse, le 23 janvier 2019.

Alors qu’il pensait que sa situation était en règle, la police lui demande de le suivre. Malgré sa situation régulière en Italie et le fait qu’il ait un passeport et un domicile stable, la préfecture l’enferme au local de rétention de Bastia. Il passe devant le juge des libertés de Bastia qui prolonge de 28 jours sa rétention.

Il est ensuite transféré au Centre de rétention de Toulouse. A son arrivée, il fait appel de la décision du juge et est de manière totalement illégale entendu par la Cour d’appel de Bastia en visioconférence.

Il a sa famille et ses enfants en Italie et une carte de séjour italienne de durée illimitée. Cependant, dans sa demande de réadmission vers l’Italie adressée aux autorités italiennes, la Préfecture se trompe sur le lieu de naissance et l’Italie refuse la réadmission. Au lieu de rectifier son erreur, la Préfecture lui notifie alors une obligation de quitter le territoire vers le Maroc et une interdiction de revenir en France pendant 3 ans.

Il est finalement libéré par le tribunal administratif qui annulera ces deux décisions préfectorales, le 19 février 2019. Il aura passé près d’un mois en rétention.

Il a maintenant pu retourner en Italie près de sa famille.

Depuis le début 2019, la Cimade au CRA de Toulouse a constaté la multiplication des placements en rétention de la part des préfectures corses. 14 personnes ont ainsi été interpellées et enfermées en rétention depuis le début de l’année.

 

Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

affichea3 acte4 03Acte 4 des Sans-Papiers : Liberté, Egalité, Papiers !

Le pouvoir fait partie du problème des crises de ce pays et les amplifie, semant la misère, le désespoir, le racisme et la haine là où il faut plus de solidarité, de liberté et d’égalité. Lors de la Marche nationale des Sans-Papiers nous avons montré que nous étions la solution.

Appel à l'Acte 4 et à des manifestations sur tout le territoire le 18 décembre

Régularisation des Sans-Papiers, Fermeture des CRA, Logement pour touTE

Archive

Powered by mod LCA