En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés.

Fermez les Centres de Rétention !

Face à la crise sanitaire, l’enfermement administratif des personnes étrangères doit immédiatement cesser

Les Cercle des Voisins du Centre de Rétention de Cornebarrieu a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.)

 

Lire la lettre au Président      Signer la pétition

 

Source : France 3 Occitanie - Cécile Frechinos - 4/11/2018

Alesio, un jeune Albanais de 13 ans en situation irrégulière, est détenu au centre de rétention de Cornebarrieu, avec ses parents. Une situation qui indigne les associations de défense des sans-papier.

"Un enfant n'a pas sa place ne prison".Voilà le message délivré par l'association de défense des sans-papier Le cercle des voisins.
S
es militants sont mobilisés sur le sort d'Alesio, 13 ans, détenu au centre de rétention de Cornebarrieu avec ses parents depuis le 1er novembre. 

Arrivé en France il y a 2 ans pour fuir l'Albanie, Alesio et sa famille demandent le droit d'asile. " Il y a deux ans, Alesio ne disait pas un mot de Français, aujourd'hui il est le premier de sa classe et à un rêve, devenir grutier", raconte Emmanuelle Croze une amie française de la famille.

Détenir un mineur : un traitement inhumain et dégradant 

Un petit garçon qui a donc sa place à l'école et non pas en prison, comme le clame Le Cercles des voisins. L'association a déjà fait condamné par 6 fois la France auprès de la cours européenne des droits de l'Homme car elle estime que la détention d'un mineur constitue un traitement inhumain et dégradant.  

"En France la loi permet de placer un détention un enfant s'il est accompagné de ses parents, mais le stress et le climat anxiogène qu'il y a dans un centre de rétention n'est pas un environnement convenable pour un enfant", souligne Maître Sylvain Laspalles, avocat au barreau de Toulouse qui a défendu samedi le cas d'Alesio. 

Car le garçon et sa famille on été présentés samedi devant le TGI de Toulouse. Ils doivent être renvoyés chez eux le 9 ou 10 novembre prochain mais ils ont fait appel de cette décision. 

 

 


Plus jamais ca signons pour le jour dapres[Pétition] Plus jamais ça, signons pour le jour d’après

À la suite de la tribune « Plus jamais ça, préparons le jour d’après », seize organisations lancent une pétition nationale pour défendre des mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques.

petition2 Macron
«La santé est un droit universel. Signez pour que tout le monde puisse se protéger et être soigné du Coronavirus.»

M. Macron, votre gouvernement doit être la première barrière au coronavirus

Archive

Powered by mod LCA